Retour du Sri Lanka : notre itinéraire avec enfant

Et voilà, la famille OPEG est de retour !

Nous sommes donc partis 16 jours et 15 nuits au Sri Lanka avec notre petit garçon de deux ans (26 mois précisément).

J’ai eu du mal à trouver certaines infos lors de la préparation de ce voyage ! C’est pourquoi je vais essayer de me rappeler au mieux les prix et les temps de trajet, entre autres. C’est parti :

Vol Paris-Colombo avec SriLankan Airlines, 10 heures. Le premier long courrier de PetitLo ! Il a été sage (merci Nemo) et a dormi la dernière moitié du trajet. Les vols étaient très abordables (525€ pour les adultes et 460€ pour le petit). Ils ont été super sympas et ont bloqué la quatrième place de la rangée centrale pour que l’on ait une place supplémentaire. J’ai trouvé qu’ils étaient très attentionnés avec les passagers avec enfant (boisson avant le décollage par exemple). Bref, je recommande cette compagnie !

Jour 1 – Arrivée à Colombo à 4h30 du matin où un taxi nous attendait, direction Galle. La course réservée à l’avance coûte 80 dollars et nous avons mis moins de deux heures. C’est un peu cher je pense, mais nous n’avions pas envie de commencer notre séjour en bataillant à l’aéroport, et on est quand même assez mauvais en marchandage ! Nous avons réservé à la guesthouse Pedlar 62, accueil charmant et chambre simple mais impeccable (50 dollars la nuit). Balade dans le fort de Galle, désert en ce lendemain de nouvel an, et repos. L’après midi nous sortons un peu du fort et nous promenons en ville dont nous observons l’agitation. Nous faisons halte dans un parc avec une immense aire de jeux : reposant et rafraîchissant !

Le phare de Galle

Le phare de Galle

Dîner rapide et délicieux (Elita’s restaurant) et tout le monde au lit !

Jour 2 à 4 – Nous avons envie de voir un peu de jungle alors nous décidons de faire un tour à la Kottawa rainforest. A une grosse demie heure de route de Galle en taxi (3000 LKR), et ça n’a pas grand intérêt il faut le reconnaître. On s’en doutait un peu mais c’était histoire de faire semblant de faire un trek ! L’entrée coûte environ 600 LKR.

Après s’être reposé à la guesthouse, direction la gare routière (en tuk tuk, 300 LKR) et bus pour Matara (180 LKR pour 3, 1 heure). Pause pour faire quelques achats et re-bus jusqu’à Tangalle (180 LKR pour 3, 1 heure). Tuk tuk jusqu’à Marakolliya beach, qui nous aide à trouver une guesthouse car nous n’avons rien réservé (400 LKR). Ce sera Lonely Beach resort, grande chambre bien tenue avec petite terrasse, 30 dollars. Le resort est bordé par l’océan d’un côté et la mangrove de l’autre, c’est très calme et sauvage.

Mangrove

Mangrove

La baignade n’est pas possible car les vagues sont immenses et le drapeau rouge, mais nous avons passé deux jours très agréables de farniente, châteaux de sable, observation des oiseaux… Dîner sur place ou dans les resorts voisins (on a bien aimé le Mangrove beach, service attentionné et bon rapport qualité prix). On a aussi testé le rice and curry de la gare routière de Tangalle, gargotte sans prétention, prix dérisoires et accueil adorable.

Plage de Marakolliya

Plage de Marakolliya

Jour 5 et 6 – Un dernier samosa pour la route (je ne crois pas que cette gargotte ait un nom, elle est en face de la gare routière, dans le rond-point sur la gauche – y’en a pas cinquante !) et nous tentons de trouver un bus pour Tissamaharama. Beaucoup de monde en ce dimanche, c’est la fin des vacances. On attend un peu, et un chauffeur de bus vient nous chercher et nous met (plus ou moins de force !) dans son bus. Il me trouve une place assise avec PetitLo sur les genoux, mais pour Toto ça sera debout la moitié du trajet. Pas grave, on fonce jusqu’à Tissa (200 LKR pour 3, 2 heures).

A la gare routière, un peu galère pour trouver un tuk tuk assez grand pour notre sac, ils ont tous des sonos dans le coffre ! Finalement, en voilà un qui nous amène au Lake view holiday inn (300 LKR). L’accueil de hôtel est en train d’être refait, du coup c’est moins bucolique que le présageait les photos… Mais les abords du lac sont quand même très agréables et propices à l’observation de la faune. Encore une grande chambre, simple et propre (4000 LKR, PDJ inclus). Dîner sur place et dodo tôt, car le réveil va sonner à 4h15 !

A 4h30 notre chauffeur, Janaka, fait chauffer la jeep. PetitLo, bon pied bon oeil, boit son Milo et en route. Nous fonçons dans la nuit pour être les premiers à entrer sur le parc de Yala. Nous voyons nos premiers crocos avant même d’y arriver ! Janaka est tout fier car nous sommes les premiers à pénétrer dans le parc, le jour se lève à peine, le paysage est absolument sublime. Des nuées d’oiseaux, des biches, les buffles se réveillent.

Hello buffalos !

Hello buffalos !

A fond sur les pistes, on s’accroche où on peut, et tiens, PetitLo roupille ! Pas de léopard pour nous ce jour-là, mais on va pas pleurer non plus… Voici un article détaillé sur Yala, car c’est un des sujets sur lesquels j’ai eu énormément de mal à trouver des infos. Retour à l’hôtel à 12h, épuisés, crasseux mais fiers comme tout de notre petit explorateur !

Jour 6 et 7 – A la gare de routière de Tissa, on nous explique que pour Haputale c’est minimum 3 changements et 6 heures de trajet. Il est déjà midi et un chauffeur nous aborde, son minibus est vide car il vient de déposer des gens. Il va normalement à Ella mais accepte de nous conduire à Haputale pour 5000 LKR. Nous mettons moins de 3 heures, avec un arrêt aux chutes de Diyaluma. Nous n’avons pas regretté notre choix car la route devient en montagne très mauvaise, j’étais plus rassurée avec notre chauffeur. De plus, une famille allemande que nous « suivions », avait fait le trajet en bus la veille et nous a confirmé les 4 changements et 8 heures de trajet. Sur la route la pluie s’intensifie et nous arrivons à Haputale dans le brouillard. Sans réservation, nous prenons la première chambre venue… mauvaise idée. Sri Lak view inn vous propose ses chambres avec draps humides et chauffe-eau en panne pour la modique somme de 4000 LKR. Sans compter que le bâtiment voisin n’est autre que la mosquée, réveil en fanfare à 4h45 ! Nous sortons nous balader, et chercher une nouvelle GH. Petit marché et accueil sympathique. Achat des billets de train, la gare est magnifique. Dîner dans une gargotte du village où PetitLo fait sensation, les Srilankais sont vraiment adorables avec les enfants. Nuit médiocre donc, la seule déconvenue hôtelière du séjour.

La gare d'Haputale

La gare d’Haputale

Commerçant du marché

Commerçant du marché

Le lendemain matin, après avoir déménagé, un tuk tuk nous amène au Lipton’s Seat (1800 LKR pour la matinée). Le brouillard s’est levé et la vue est dégagée jusqu’à l’océan, c’est magnifique. Nous descendons à pied à travers les plantations de thé, là encore le paysage est époustouflant, et PetitLo est la star chez les cueilleuses !

Lipton's seat

Lipton’s seat

Plantations de thé

Plantations de thé

Visite de la Dambatenne tea factory, où notre tuk tuk nous attend pour nous ramener au village, dans notre nouvelle guesthouse : Amarasinghe. Un havre de paix, les propriétaires sont âgés et très gentils, ils préparent un délicieux rice and curry et la chambre ne coûte que 2000 LKR. Temps de cette excursion : 5 heures environ.

Jour 8 à 10 :

Nous avons réservé des places de 1ère classe (2500 LKR pour 2, gratuit pour PetitLo) sur le train de 7h40, parfaitement à l’heure. Le train est très confortable, et le spectacle vu de la fenêtre magnifique. Il se remplit petit à petit, quelques vendeurs ambulants passent aux arrêts (boissons, quelques snacks), mais mieux vaut apporter ses provisions pour ne manquer de rien. Nous arrivons à Kandy à 13h, soit 5h15 de trajet, je crois que nous sommes assez chanceux sur ce coup-là. Tuk tuk jusqu’à la guesthouse, Sharon Inn, pour 400 LKR. La chambre est plutôt jolie, et PetitLo a un lit bébé (jusque-là il dormait dans sa tente pop up) ! Tour du lac au coucher du soleil et dîner à la GH (buffet rice and curry, très bon).

Sharon Inn, une très bonne adresse, chambre avec ventilateur et PDJ, 6000 LKR (lit bébé gratuit) ; buffet srilankais tous les soirs, 1100 LKR.

A Kandy, nous avons beaucoup flâné autour du lac, dans les magasins, et visité seulement le temple de la dent (1000 LKR l’entrée). Pour une fois nous avions un guide, rencontré au guichet, et c’était très intéressant (1000 LKR), et magnifique. PetitLo a adoré la salle des Bouddhas et la salle de l’éléphant. Si quelqu’un sait pourquoi les enfant adorent les Bouddhas, je suis preneuse !

Après moultes hésitations, nous sommes allés à l‘orphelinat de Pinawella. On voulait vraiment que PetitLo voit les animaux de près. Et bien j’y allais tellement à reculons, tant les avis sont mauvais, que j’ai été agréablement surprise ! Effectivement le nourrissage au biberon est too much (mais le petit était fasciné et il en parle encore), mais le spectacle d’une trentaine de pachydermes prenant leur bain dans la rivière était fabuleux.

Bébé choupi, mais fais péter le bib '

Bébé choupi, mais fais péter le bib ‘

Et Maurice passe-moi mon gant de crin !

Et Maurice, passe-moi mon gant de crin !

Tout ça a coûté une petite fortune : 5000 LKR pour le chauffeur et autant pour les entrées au parc. J’ai été très étonnée mais PetitLo n’a pas payé (demi tarif pour les enfants, soit 1250 LKR, du coup je ne sais pas à partir de quel âge – un peu à la tête du client, j’ai eu l’impression). Mais malgré ça, et les trombes d’eau, ce fut une bonne journée !

Jour 11 et 12 :

Trajet en tuk tuk jusqu’à Sigiriya (4000 LKR). Palitha, le chauffeur, est super sympa et nous propose des arrêts si nous le souhaitons. Nous avons pu prendre des photos là où cela nous plaisait, les paysages étaient superbes.

IMG_3843

Les monts Knuckles

Nous nous sommes arrêtés à Matale dans un temple hindou, j’aurais pu rester trois heures à prendre des photos !

Ça en fait du monde !

Ça en fait du monde !

Enfin, nous avons visité les grottes de Dambulla (10 dollars l’entrée). Nous avons tous adoré ces splendides Bouddhas (pas de photos, pour ne pas les abîmer). La montée est un peu raide, mais de la gnognotte comparée à Sigiriya ! Se méfier des singes là-haut, qui deviennent vite agressifs si comme des gros débiles vous sortez votre goûter…

La veille nous avons réservé à l’hôtel Sigiriya, pour un petit luxe, la piscine ! On ne s’était pas encore baigné, et on en profite ! PetitLo est aux anges, il a même une pataugeoire… Le reste de l’hôtel est sympa aussi, et comme il y a peu de monde en cette saison, on évite la foule au buffet !

Piscines avec vue sur le rocher

Piscines avec vue sur le rocher

Un coussin supplémentaire ?

Un coussin supplémentaire ?

De bon matin, nous partons à l’assaut du rocher de Sigiriya (30 dollars l’entrée). 30 minutes d’ascension, on vous aura prévenu. Perso j’ai cru que j’allais y rester, et mon sherpa à bébé, même entraîné, montrait des signes de décès imminent. Bref, c’est beau, mais c’est du sport !

Le village dans les nuages

Le village dans les nuages

Vue depuis le rocher

Vue depuis le rocher

Coucou piscine, on rentre !

Coucou piscine, on rentre !

Enfin nous avons pu observer les éléphants sauvages lors d’un safari à Hurulu Eco park ! Un après-midi génial, avec une trentaine de pachydermes observés, dont un bébé de trois semaines.

Coucou caché l'éléphant !

Coucou caché l’éléphant !

C'est pour bientôt ?

C’est pour bientôt ?

Hotel Sigiriya, chambre climatisée PDJ inclus, 10000 LKR. Buffet srilankais et international, vraiment très bon pour cette catégorie, 1800 LKR (avec pasta corner, la fête pour les enfants, la paix pour les parents).

Jour 13 à 16 :

Trajet en tuk tuk jusqu’à Trincomalee, Nilaveli beach, 5000 LKR, 2h30.

Là c’est le grand luxe, réservé depuis des semaines, notre bungalow avec vue au Nilaveli beach resort ! 120 dollars la nuit, clim et PDJ inclus.

Pas mal !

Pas mal !

La plage est quasi déserte, si ce n’est les pêcheurs le matin :

Les pauvres, ça mordait pas des masses

Les pauvres, ça mordait pas des masses

Alors plage, plage, snorkelling à Pigeon Island, et piscine du resort voisin… de quoi recharger les batteries avant de rentrer…

Gentil petit requin pointe noire

Gentil petit requin pointe noire

Pigeon Island

Pigeon Island

Nilaveli beach

Nilaveli beach

Pour le retour, nous avons pris l’avion avec la compagnie de l’armée srilankaise, Hélitours, de Trinco à Colombo (45 minutes, 9400 LKR pour deux, gratuit pour PetitLo, sur nos genoux). Le vol et la compagnie sont très biens, par contre il est très difficile d’acheter les billets sans être sur place. Nous avions fini par réussir à les acheter 48 heures avant le départ, à l’aéroport de Trinco ! L’avion atterrit dans un aéroport du sud de Colombo, à 1h30 de l’aéroport international (3000 LKR en tuktuk).

Vol de nuit pour Paris.

 

Cet article vous a plu ?
Epinglez-le sur Pinterest pour le retrouver plus tard !

Publicités

4 réflexions sur “Retour du Sri Lanka : notre itinéraire avec enfant

  1. Pingback: Voyager au Sri Lanka avec un enfant | On part en goguette !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s