Une nuit à Bako National Park avec bébé et enfant : c’est possible !

Pendant nos quelques jours à Bornéo en mai, nous avons exploré les environs de Kuching.

Dans le coin, le parc le plus connu est Bako, et il mérite le détour ! Nous y avions séjourné il y a quelques années et nous avons décidé d’y retourner avec les enfants.

De même que nous hésitions à aller à Bornéo avec eux, nous avions de superbes souvenirs de ce parc, mais dans des conditions ultra roots ! En se renseignant, on a compris que de nouveaux bungalows avaient été aménagés, et en réservant tôt, on a eu le choix entre différents types de chambre.

Avant il fallait aller à Kuching dans un vieux kiosque sur le waterfront pour réserver, et se contenter de ce qui restait ! On avait atterri dans une chambre limite cracra, sans salle de bains, sans clim. La nuit j’avais même pas osé en sortir pour aller aux toilettes ! Pas vraiment envie de retenter avec les lardons…

Maintenant tout se fait en ligne, nous avons donc réservé, 3 mois avant, une chambre « Forest Lodge type 4 » à RM 150 (environ 30 euros). Rien de luxueux, mais correct : une grande chambre climatisée, dans un bungalow avec terrasse. Un lit double et un lit simple, et une salle d’eau avec toilettes. L’ensemble relativement étanche, un peu humide, mais à l’abri des insectes et autre.

IMG_5774

Toi tu rentres, toi tu rentres pas.

Voilà pour la logistique dodo ! Comme on avait réservé un appart vraiment sympa à Kuching, on l’a gardé pour y laisser la plupart de nos affaires et partir en goguette léger. Disons que la poussette à Bako…

Pour y aller, il faut prendre le bus n°1 de la « gare routière » (RM 3.50 , 1 heure). Le bus était bondé au départ, mais s’est rapidement vidé. Il y a un départ toutes les heures pile, on a pris celui de midi. Arrivés à Bako Bazaar, l’embarcadère, il faut s’acquitter du droit d’entrée (RM 20, gratuit pour les moins de 6 ans) et prendre le bateau (RM 20, gratuit pour les moins de 6 ans). La traversée prend 15 minutes, on y voit déjà un premier nasique !

Le bateau nous dépose et il faut marcher quelques minutes pour aller à la réception. Un conseil : rangez toute nourriture dès que vous posez un pied sur l’île car les macaques sont au taquet ! J’ai horreur de ces sales bêtes, mais il faut faire avec 😡 Ils ne sont ni plus ni moins relous qu’ailleurs… mais bon, planquez la bouffe !

On s’installe dans notre « palace », un peu de repos et en avant pour se promener. Dès qu’on sort de notre bungalow, deux nasiques viennent faire leur goûter en face !

IMG_5788

Bon app’ !

On reste un moment à les regarder, et en avant pour un petit tour en forêt. A l’accueil on nous a remis une carte :

bako_trails

Nous aussi on a rien compris.

La signalétique du parc n’est pas extraordinaire, on s’est contenté en cette fin d’aprèm du Tanjung Sapi Trail, le plus court ! Pas d’animaux mais une marche sympa et réalisable pour PetitLo (pendant que sa sœur roupille en porte bébé). Il était trop fier de lui, à juste titre !

IMG_5809

Allez hop, un peu de trekking !

En fin de journée, promenade sur la plage et dîner au self du parc. La nourriture est correcte et pas excessive (ça pourrait être pire !). On avait amené quelques snacks au cas où, mais il y a de tout sur place.

IMG_5821

Coucher de soleil à Bako

Passons sur la nuit (Bébé et le décalage horaire, article à venir !)… On profite de la fraîcheur toute relative du matin pour repartir en forêt fissa !

Cette fois on a pris d’abord le Lintang Trail, avant de bifurquer sur le Teluk Delima Trail (enfin, on croit !). Le chemin au début est facile, on marche sur un passage en bois. Ça se corse pas mal, mais toujours faisable avec notre petit aventurier !

On ne croise pas grand monde, et on finit par tomber sur une colonie de nasiques, une vingtaine, avec un mâle dominant qui mène sa troupe. Il y a même des bébés. On reste un moment, tapis près d’une cascade, à les observer : magique !

De retour dans le parc, de nouveau deux nasiques prennent leur petit déj’, on les mitraille :

 

 

Après une douche bien méritée, on rend la chambre (11 heures maxi) et retour à Kuching. Depuis Bako Bazaar, les bus passent toutes les heures à la demie.

On a vraiment pas regretté cette escapade ! Le parc s’est développé mais reste authentique et n’était pas bondé. On a vu beaucoup de singes nasiques, c’était le but : on a en pris plein les mirettes !

Avec les petits, une nuit c’est amplement suffisant, et complètement faisable en empruntant les sentiers faciles… Il faut prévoir un couchage pour bébé car il n’y a rien sur place, mais ça vaut le coup !

Cet article vous a plu ?
Epinglez-le sur Pinterest pour le retrouver plus tard !

Publicités

2 réflexions sur “Une nuit à Bako National Park avec bébé et enfant : c’est possible !

  1. Pingback: Bébé et le décalage horaire | On part en goguette !

  2. Pingback: Malaisie : nos hébergements avec bébé et enfant | On part en goguette !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s